Vingt-six candidats présélectionnés aux postes de directeurs centraux par SERVTEC Congo

Signature between ICSS and FERRAND TRAINING CENTER
juillet 3, 2018
Show all

Vingt-six candidats présélectionnés aux postes de directeurs centraux par SERVTEC Congo

Les deux entités issues de la dissolution de l’Office national de l’emploi et de la main d’œuvre (Onemo), à savoir l’Agence congolaise pour l’emploi et le Fonds d’appui à l’employabilité et l’apprentissage s’acheminent vers l’installation de leurs directions centrales.

Les deux cabinets chargés d’organiser les pré-recrutements des onze directeurs centraux ont remis, le 11 avril à Brazzaville, leurs rapports au ministre de l’Enseignement technique, professionnel, de l’emploi et de la formation qualifiante, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes.

Selon ces rapports, quatre cent cinquante candidatures ont été reçues. Après analyse des curriculum vitae, une soixantaine de candidats de nationalité congolaise a été entretenue physiquement à Brazzaville ainsi qu’à Pointe-Noire.

Selon les deux cabinets, chaque entretien s’est déroulé en présence de deux de leurs experts en recrutement qui ont, pour chaque candidat, rempli une grille d’évaluation complète reprenant leurs compétences, leur savoir-faire et leur savoir-être.

Au final, précisent les rapports, vingt-six candidats ont été short-listés et proposés au ministère avec des recommandations détaillées sur les deux ou trois meilleurs d’entre eux à chaque poste.

Ce travail de présélection, indiquent les documents, va permettre au ministère de choisir les meilleurs postulants pour les onze postes à pourvoir parmi un panel de candidats triés et aux compétences avérées.

Après avoir reçu les rapports des experts, le ministre de tutelle, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes, s’est dit très marqué par le travail réalisé par les deux cabinets. Il a, en outre, salué la disponibilité du directeur général de l’ex- Onemo, André Nyanga Elenga, et les contributions des membres de son cabinet ministériel.

Le ministre de l’Emploi et de la formation qualifiante a promis de transmettre ces rapports au Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba, qui, selon lui, décidera en dernier ressort.

 

Par ailleurs, le ministre de tutelle a indiqué que la reforme d’un système public de l’emploi pose un vrai problème, parce qu’il n’y a jamais eu au Congo, dans la gestion des structures publiques, l’évaluation des compétences par des cabinets indépendants.

De plus, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes a pris rendez-vous avec les deux cabinets d’experts pour l’élaboration des manuels d’organisation et de procédures, ainsi que les business plans ; des instruments qui vont permettre, selon lui, à ces deux entités de bien fonctionner.

Notons que les deux cabinets auxquels revenait la charge d’élaborer ces rapports sont Servtec Congo et Eminence Consul.

Servtec Congo est une filiale de Servtec international group. Implanté au Congo depuis 2002, il est spécialisé dans la gestion des ressources humaines.

 

Roger Ngombé

 

Source: www.diac-congo.com